1911

Sur des terrains attenant à l’école, sont construits les Ateliers d’Aveugles Adultes, situés à l’angle de la rue de la Rize (actuellement rue Valentin Haüy) et de la rue de la reconnaissance (actuellement rue antonin Perrin). Ils comportent 360 m² d’ateliers pour 20 ouvriers : fabrication de brosses, fabrication d’articles en osier, cannage de chaises et paillage de chaises.

1912

« Les ateliers d’aveugles adultes » dont on peut toujours  voir l’inscription sur le fronton de la porte d’entrée au 18 de la rue A Perrin, sont inaugurés par M. Antonin PERRIN le 9 juin.
Ce sont les locaux actuels de l’Ecole GALLIENI. Les ouvriers qui le souhaitaient pouvaient être logés sur place moyennant une retenue sur salaire équivalente au prix de la pension.
A cette occasion, M. PERRIN annonce la municipalisation de l’école voulue par Edouard HERRIOT, maire de Lyon. Le docteur DOLARD, médecin de l’école et M. LAFONTAINE directeur sont présent et apprécient la nouvelles.

1914

La partie haute de la propriété  est dédiée aux enfants sourds ou retardés. La partie basse est acquise aux enfants déficients visuels.

Ouverture d’une unité de formation professionnelle dans les métiers pratiqués : brosserie, osier, cannage et paillage de chaises.
Les terrains cédés par M Antonin PERRIN sur lesquels sont implantés les ateliers adultes aveugles  sont eux gérés par la Société d’Assistance et de patronage.

Durant les premiers mois de la guerre, les locaux sont réquisitionnés par l’autorité militaire et sont transformés en hôpital recevant les soldats blessés : 250 militaires aveugles ou sourds y seront soignés.

photo collective 300x194  ecole reeducation 300x198

 

 

 

 

 

 

Les locaux sont transformés en hôpital militaire et en école de rééducation des aveugles et sourds de guerre.